Accueil > Actualités > Interviews > Interview de Thiery Poudrier

Interview de Thiery Poudrier

mercredi 19 octobre 2011, par Raptors

Interview réalisée par Fred le 02/10/2011

Au lendemain de la rencontre Angers-Grenoble, remportée 4-2 par les Ducs, nous avons rencontré Thiery Poudrier #26, autour d’un pot. Nous en avons profité pour faire une interview de ce joueur très vite surnommé Speedy.

- Bonjour Thiery, avant de parler du match d’hier, voici quelques questions pour te découvrir un peu : quand tu étais plus jeune, est-ce qu’il y a un joueur qui t’as marqué et qui t’as motivé pour ta carrière ?

Un joueur qui m’a motivé dans ma carrière quand j’étais jeune est Theoren Fleury, parce qu’il était petit et c’était facile de m’identifier à lui. Mais sinon je n’ai jamais été fan d’un seul joueur.

-  Les supporters en te découvrant t’ont vite surnommé Speedy, tu dois le savoir ?

Oui

- Que penses-tu de ce surnom ?

Je pense que cela me colle bien : Le patinage fait partie de mes qualités sur la glace.

- Pourquoi portes-tu le numéro #26 ?

Le #26 au départ c’était au hasard, je voulais le #29, mais comme le #29 était déjà pris quand je suis arrivé en France à Caen, j’en ai pris un autre. Et quand je suis arrivé à Angers j’ai décidé de le garder.

- Cette année, nouveau coach et nouvelles méthodes : qu’est-ce qui a changé ?

Au niveau du système de jeu, il y a quelques changements. Mais cela ressemble beaucoup à ce qu’on faisait l’année dernière, avec d’autres ajustements et d’autres jeux qui sont arrivés avec Jay. Globalement, ça ressemble beaucoup à l’année dernière.

- Hier, belle victoire des Ducs, malgré beaucoup d’absents en défense, cela a-t-il influé votre jeu ?

Non, on a gardé notre système de jeu, on joue défensivement. On essaie de gêner l’adversaire, de l’empêcher d’avoir des surnombres, d’être toujours bien placés. C’est vrai que ce sont des matchs très exigeants pour nos défenseurs, mais ils ont de l’expérience.

- On a vu les attaquants revenir très vite en arrière.

Oui ça fait parti de notre système de jeu : on peut attaquer à cinq, comme on peut défendre à cinq.

- On a senti l’équipe soudée pendant ce match, c’est aussi ton sentiment ?

Oui, il fallait, comme on avait perdu le dernier match contre Chamonix ici à Angers. Je ne pense pas qu’Angers ait l’habitude de perdre deux matchs à la maison, du coup, ça nous a mis du baume au cœur.

- Pour finir un portrait Chinois, si tu étais :

- un héros : Batman

- un plat : poulet rôti

- un animal : un tigre

- une couleur : le bleu

- un objet : un patin à glace.

Pour ceux qui se demandent qui est Theoren Fleury, voici une rapide présentation :

Canadien, 1,67 m pour 82kg.

Fleury a été choisi par les Flames de Calgary, lors du repêchage d’entrée dans la LNH 1987.
Considéré comme trop petit (1,67m) pour faire carrière dans la NHL, Fleury se révéla un attaquant puissant malgré son petit gabarit.
Il participe à la conquête de la coupe Stanley avec les Flames au terme de sa première saison dans la NHL. Pour sa première saison complète l’année suivante, il inscrit 31 buts et 35 assistances. Fleury marque 104 points au cours de la saison 1990-91 avec un record personnel de 51 buts, et réussit à nouveau à atteindre le plateau des 100 points en 1992-93. Un record qu’il a établi : Trois buts en infériorité numérique en un seul match de NHL.